L’UE va envoyer une mission ministérielle

L’Union européenne (UE) a annoncé qu’elle allait envoyer « très prochainement » une délégation ministérielle au Proche-Orient. Elle a également demandé dans une déclaration un « cessez-le-feu immédiat et permanent » entre Israël et le Hamas à Gaza.

Le texte a été diffusé au terme d’une réunion d’urgence à Paris des ministres des Affaires étrangères des 27 ou de leurs représentants. Le cessez-le-feu doit permettre une « action humanitaire immédiate » pour la population de Gaza, ainsi que la réouverture des points de passage de ce territoire vers l’Égypte et Israël.

« L’Union européenne est plus que jamais déterminée à apporter avec les autres membres du Quartette (États-Unis, Russie, ONU) et avec les États de la région sa contribution à la fin de la violence et à la relance du processus de paix », ajoute la déclaration.

« A ce titre, il a été convenu qu’une délégation ministérielle européenne se rendrait très prochainement dans la région », poursuit le texte. Il ne donne toutefois pas plus de précisions sur la date de cette mission, sa composition et son itinéraire.

L’UE prône encore une « intensification du processus de paix », en faisant valoir « qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit israélo-palestinien, ni à Gaza, ni ailleurs ». Les 27 réaffirment leur attachement au processus lancé à cet effet à Annapolis fin 2007 et à « l’initiative arabe de paix, pour traiter de manière globale et opérationnelle le conflit israélo-arabe ».

Il serait intéressant que les dirigeants arabes, européens, russes, onusiens et américains devraient lire et relire la Charte du Hamas avant de se lancer dans un processus indéfendable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *