Le vent tourne-t-il mal pour le Hamas ?

Par Chawki Freïha

Jusqu’à ce matin, les responsables du Hamas affichaient un optimisme démesuré quant aux capacités de leur mouvement à faire face à l’armée israélienne. Mais depuis ce midi, les choses semblent s’effondrer à Gaza.

Les factions palestiniennes radicales, islamistes, nationalistes ou terroristes, continuent de lancer les missiles sur les localités du sud d’Israël, mais sans grande efficacité et sans aucune réelle influence sur les opérations lancées dans la soirée de samedi. Pourtant, depuis le début de l’opération terrestre, les dirigeants du Hamas sont apparus confiants, affirmant leur détermination à combattre jusqu’au dernier souffle. Khaled Mechaal était même souriant à Damas, en rassurant les Palestiniens sur les capacités de la « Résistance » à défaire l’armée israélienne. D’autres responsables du Hamas ont même prévu de transformer Gaza en cimetière israélien.

Mais, ce midi, nous avons assisté à un changement de ton. Oussama Hamdane, représentant du Hamas au Liban, ou l’équivalent du représentant du Hamas auprès le Hezbollah, semble défait. Les traits tirés, il semble avoir été déçu, comme l’ensemble de son mouvement, par la tournure des choses sur le terrain. Le Hamas vient en effet de comprendre avoir été lâché par ses soutiens théoriques. Ni l’Iran, ni la Syrie, ni le Hezbollah n’ont, jusqu’à l’heure, bougé le moindre doigt pour soulager Gaza. Les islamistes palestiniens venaient de comprendre avoir été l’objet de chantage et de marchandage et qu’ils ont fini par être une simple monnaie de change.

Mais poursuivant la parade triomphaliste, Oussama Hamdane a appelé les arabes israéliens, ou les Palestiniens de l’intérieur de la ligne verte (des territoires de 1948) à se mobiliser pour soulager Gaza. Pour Hamdane, les arabes israéliens ont le droit et le devoir de secourir les palestiniens de Gaza en attaquant leur propre pays.

Cette réaction de Hamdane atteste que « le système du Hamas est sur le point de s’effondrer ». L’ancien directeur des Renseignements irakiens et ancien conseiller du président irakien Talbani, le général à la retraite Wafik Sameraï, interrogé par « Elaph.com » sur la situation à Gaza, confirme que « le Hamas vient d’être trahi par l’Iran et le Hezbollah qui n’osent pas tirer le moindre missile pour soulager Hamas. Certes, ajoute-t-il, le Hamas ne pourra pas faire face à la machine de guerre israélienne, mais il peut commettre certains actes pour retarder quelque peu la progression israélienne. Mais rien n’arrêtera Israël avant d’atteindre ses objectifs ».

Ahmed Al-Jarallah, directeur et éditorial du quotidien koweïtien « Al Seyassah », confirme ce dimanche que « les dirigeants du Hamas ont conduit leur peuple innocent de Gaza vers l’abattoir, tout en étant eux-mêmes à l’abri, soit dans leurs trous de Gaza, soit dans leur refuge à Damas. Exactement comme le Hezbollah avait conduit le Liban à la destruction en 2006. Hassan Nasrallah avait envouté ses partisans avec ses missiles capables d’atteindre Haïfa et au-delà. Israël a détruit le Liban avant que Nasrallah ne puisse sortir ses missiles de leurs caches. Le Hamas et le Hezbollah ne peuvent plus continuer à berner leurs ouailles. Les gens sont plus intelligents que ces illuminés barbus ne le pensent. A défaut de les juger par les hommes, l’histoire les condamnera pour les crimes qu’ils ont commis contre leur propre peuple ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *