Un week-end sans répit

Des civils israéliens de nouveau en alerte au sud du pays. Une Kassam tirée par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza s’est abattue vendredi matin dans une zone inhabitée de la région de Sdot Néguev. Aucun blessé ni dégât n’a été signalé.

Jeudi déjà, deux maisons de la ville de Sdérot ont été endommagées par une roquette lancée depuis l’enclave palestinienne.

Plusieurs résidents se sont retrouvés en état de choc après cette attaque qui aurait pu se transformer en véritable tragédie puisque le projectile est tombé dans une zone habitée.

En réponse à cette attaque, un avion de l’armée de l’air israélienne a bombardé un tunnel souterrain au sud de la bande de Gaza. Selon la radio de l’armée, des sources palestiniennes ont déclaré que personne n’a été blessé dans cette attaque. Tsahal a lâché au moins trois missiles.

Des roquettes se sont également abattues dans les régions d’Eshkol et de Shaar Hanéguev jeudi, sans faire de blessé ni de dégât.

Les attaques palestiniennes continuent donc de pleuvoir malgré les efforts israéliens visant à conclure un cessez-le-feu par l’intermédiaire de l’Égypte.

Une trêve semblait être sur le point d’être signée, il y a deux semaines lorsque des représentants égyptiens et du Hamas ont annoncé l’imminence d’un accord.

Toutefois, les négociations ont été suspendues lorsque le Premier ministre, Ehoud Olmert, a déclaré qu’aucun cessez-le-feu n’aura lieu sans la libération du soldat Guilad Shalit.

Mercredi, deux Kassams ont frappé le sud d’Israël, entraînant une réponse aérienne de l’Etat hébreu. Sept tunnels de contrebande ont été détruits dans la journée.

Par ailleurs, Olmert a réhabilité le négociateur Amos Guilad, mercredi, seulement deux jours après son renvoi pour avoir ouvertement critiqué le Premier ministre. Guilad – qui se chargeait jusqu’à présent des négociations avec l’Égypte en vue de la signature d’un cessez-le-feu – devrait poursuivre ses efforts dans les jours à venir.

Ofer Dekel – son remplaçant temporaire – est attendu jeudi au Caire afin de présenter au chef des renseignements égyptien, Omar Suleiman, une liste de prisonniers palestiniens qu’Israël est disposé à libérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *