Un navire iranien coulé dans la Mer Rouge ?

Le Caire a dénoncé ces derniers temps l’ingérence de l’Iran au Proche-Orient et les dernières informations publiées dimanche matin par un journal égyptien ne font que renforcer le sentiment des autorités du pays.

Selon l’hebdomadaire Al Osboa, un navire iranien aurait été coulé il y a deux semaines dans la mer Rouge au large des côtes soudanaises. Le journal a précisé que pour Khartoum, le bateau a été bombardé soit par la flotte israélienne soit par les forces navales américaines. Il s’agissait, toujours d’après les mêmes sources, d’un transporteur d’armes s’apprêtant à accoster au Soudan pour y débarquer son chargement qui devait être acheminé par la suite vers Gaza via l’Egypte.

Le bateau aurait été totalement détruit par un missile, tiré depuis un navire de guerre, et tout son équipage aurait péri dans le naufrage.

La cargaison d’armes, qui allait donc être déchargée sur des plages soudanaises, devait être transportée ensuite par voie terrestre dans le Sinaï avant d’être remise aux terroristes palestiniens de la bande de Gaza. Le journal égyptien a précisé que l’Iran et les assaillants du navire avaient tenu au départ à garder le silence sur cette affaire. Toutefois, des informations ayant fini par filtrer, Khartoum aurait finalement décidé de publier dimanche certains détails sur cette attaque.

Ce n’est pas la première fois qu’on parle d’un tel trafic et d’une intervention militaire. Le mois dernier, la presse arabe avait déjà annoncé qu’un convoi militaire avec des armes destinées aux terroristes du Hamas de Gaza avait été bombardé par l’aviation israélienne alors qu’il traversait le territoire soudanais, au moment de l’Opération Plomb Durci de Tsahal. Par la suite, la chaîne américaine ABC avait publié d’autres détails sur ces bombardements et avait affirmé que Tsahal était intervenu à trois reprises pour intercepter des transports d’armes vers Gaza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *