Témoignage d’un étudiant iranien

Un étudiant iranien a tenu des propos surprenants sur le régime de son pays sur les ondes d’une radio israelienne. Le jeune homme, qui n’a évidemment pas révélé sa véritable identité, a déclaré d’emblée qu’il avait honte de dire qu’Ahmadinejad était son président et que le régime iranien actuel constituait une menace pour la paix mondiale. Concernant le conflit à Gaza, il a estimé : “Le Hamas est une organisation terroriste et Israël a tous les droits de se défendre”. Et de souligner : “Le Hamas tire des missiles en se réfugiant derrière les civils. Que peut faire Israël ?”

Inutile de préciser qu’Oumid, nom d’emprunt, ne vit plus en Iran : il s’est réfugié il y a trois ans en Grande Bretagne et sa voix a été déformée pour que les autorités de son pays ne puissent pas l’identifier.

Oumid a affirmé : “Je ne suis pas le seul, loin de là, à avoir une telle opinion. Un grand nombre de mes camarades, qui ont étudié avec moi à l’université, partagent mon point de vue et s’opposent au régime iranien”.

Oumid a encore indiqué que le mouvement d’opposition au pouvoir prenait de l’ampleur en Iran mais bien entendu, la presse locale n’en parlait pas. Il a rappelé que la dernière révolte des étudiants, il y a dix ans, avait été réprimée brutalement par le régime en place. “Depuis, celui qui ose protester ouvertement, reste en prison jusqu’à la fin de ses jours à moins qu’il ne se retrouve dans le quartier des condamnés à mort”.

Il a encore expliqué : “La démocratie iranienne est très sélective. Si vous voulez manifester contre Israël ou les États-Unis, vous êtes libres d’agir à votre guise. Mais il est impossible de protester contre le pouvoir”.

Oumid correspond depuis deux ans, sur Internet, avec une étudiante israélienne de l’université Bar Ilan qui recherchait un interlocuteur dans un pays appartenant à l’Axe du Mal. Cette dernière a raconté qu’elle avait eu l’occasion de s’entretenir avec beaucoup de gens qui s’opposaient au régime actuel en Iran. “Nous avons parlé de la situation à Gaza et tous savent qu’Israël a lancé son opération pour se protéger”.

Oumid avait une autre raison de quitter l’Iran: alors qu’il préparait sa maitrise en chimie, le gouvernement lui a proposé de participer à son programme nucléaire. Lorsqu’il a refusé, les autorités ont pris des mesures contre lui et ont fermé l’entreprise qu’il avait créée. Oumid, contraint à présent de rester en exil, souhaite rentrer chez lui mais il sait que cela ne sera possible qu’après un changement de régime en Iran. Ce qui ne semble pas imminent…

1 comment for “Témoignage d’un étudiant iranien

  1. Emmanuel
    21 janvier 2009 at 14 h 36 min

    Il s’est réfugié il y a trois ans en Grande Bretagne et sa voix a été déformée pour que les autorités de son pays ne puissent pas l’identifier.

    Une petite phrase qui en dit très long sur la fantastique puissance internationale du nazislamisme qui peut frapper ou il veut et quand il veut et que rien ni personne ne souhaite arrêter. Nazislamisme = Communisme +nazisme (Nous ne sommes pas très friands de ce type de raccourcis qui déforment le sens ds mots pour les doter de méta-significations bourrées de sous entendus péjoratifs. Il n’y a pas de nazislamisme, le nazisme a été le nazisme, le communisme le communisme et l’islamisme s’appuie peut être sur une certaine mauvaise conscience des extrêmes gauches, ce que l’on appelle l’alliance rouge-vert-brun, il n’en reste pas moins un phénomène différent religieusement, politiquement et par ses moyens d’expansion, ndlr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *