Résolution 1860 du Conseil de Sécurité de l’ONU

Voici l’intégralité de la résolution 1860 des Nations unies, adoptée dans la nuit de jeudi à vendredi (9 Janvier 2008) par le Conseil de sécurité. Vendredi, l’appel au cessez-le-feu a été immédiatement rejeté par le Hamas (qui continue ses bombardements aveugles sur des civils, notamment pendant la trêve humanitaire quotidienne respectée par l’armée israelienne), et Israël (qui doit décider dans la journée en conseil des ministre de la suite à donner à cette résolution).

1. Le Conseil de sécurité insiste sur l’urgence et appelle à un cessez-le-feu immédiat, durable et entièrement respecté, débouchant sur le retrait total des forces israéliennes de Gaza.

2. Le Conseil de sécurité appelle au libre approvisionnement et à la libre distribution à travers Gaza de l’aide humanitaire, y compris de la nourriture, du carburant et des médicaments.

3. Le Conseil de sécurité accueille favorablement les initiatives visant à créer et ouvrir des couloirs humanitaires, et les mécanismes pour la distribution suivie de l’aide humanitaire.

4. Le Conseil de sécurité appelle les États membres à soutenir les efforts internationaux pour soulager la situation humanitaire et économique à Gaza, y compris par le biais de contributions supplémentaires, urgemment nécessaires, à l’UNWRA (agence de secours de l’ONU uniquement fondée pour le secours des réfugiés palestiniens), et à travers le « Ad Hoc Liaison Committee » (chargé de l’aide à l’Autorité palestinienne).

5. Le Conseil de sécurité condamne toute violence et hostilité à l’encontre des civils, et tout acte de terrorisme.

6. Le Conseil de sécurité demande aux États membres d’intensifier leurs efforts pour prendre des dispositions et des garanties qui assureront à Gaza un cessez-le-feu durable et calme, y compris en empêchant le trafic illégal d’armes et de munitions. [Les États membres] doivent s’assurer de la réouverture durable des points de passage sur la base de l’Accord sur le mouvement et l’accès au sein de l’Autorité palestinienne de 2005. Et à cet égard, [le Conseil de sécurité] accueille favorablement l’initiative égyptienne, et les autres efforts régionaux et internationaux qui sont en cours.

7. Le Conseil de sécurité encourage les avancées tangibles vers la réconciliation interpalestinienne, y compris en soutenant les efforts de médiation égyptiens et de la Ligue arabe, comme dans la résolution du 26 novembre 2008, en accord avec la résolution du Conseil de sécurité 1850 (2008) et d’autres résolutions pertinentes.

8. Le Conseil de sécurité appelle à des efforts urgents et renouvelés des deux parties et de la communauté internationale pour obtenir une paix totale basée sur la vision d’une région où deux États démocratiques, Israël et la Palestine, vivent côte à côte en paix avec des frontières sûres et reconnues, comme envisagé dans la résolution 1850 (2008) du Conseil de sécurité. Le Conseil de sécurité rappelle également l’importance de l’Initiative de paix arabe (lancée en 2002 par l’Arabie saoudite).

9. Le Conseil de sécurité accueille favorablement la proposition du Quartet pour la paix au Proche-Orient (groupe constitué des Nations unies, de l’Union européenne, des États-Unis, de la Russie), en accord avec les deux parties, d’une réunion internationale à Moscou en 2009.

10. Le Conseil de sécurité décide de rester saisi du sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *