Quand l’intolérence gagne le terrain de football amateur

SOS Homophobie et le Centre LGBT Paris ont dénoncé aujourd’hui une « homophobie religieuse », après le refus le week-end dernier du club amateur Créteil Bebel de jouer contre le Paris Foot Gay au motif que le nom de l’équipe était incompatible avec les conviction des joueurs musulmans.

« Les joueurs du Paris Foot Gay sont victimes d’homophobie religieuse », déplore SOS Homophobie dans un communiqué, appelant « les instances sportives à sanctionner ce manquement, outre à l’esprit sportif, au respect élémentaire des individus ». L’association « constate avec inquiétude le développement de discours religieux visant à discriminer certains individus, notamment les femmes et les lesbiennes, gays, bi et transsexuels (LGBT) ».

De son côté, le Centre LGBT de Paris « ne peut reprocher au club Créteil Bebel son hypocrisie: leurs motivations homophobes sont clairement affichées et assumées! ». Il s’étonne néanmoins de ce que le club ait pu « sérieusement penser que dans notre Etat laïc ils pouvaient se contenter de justifier un comportement homophobe par des convictions religieuses ».

Au constat, « bien assez consternant », que les injures homophobes « pleuvent souvent pendant les matchs, que le public ne s’en prive pas et que les joueurs en usent parfois », le Centre LGBT Paris juge « intolérable de refuser une rencontre parce que le nom du club comporte le mot +gay+ ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *