Les palestiniens et la Déclaration Balfour

Jetons un regard sur ce que l’Autorité Palestinienne diffuse au sein de sa population. Le tableau qui s’y dessine est bien sûr bien aux antipodes des discours prononcés en anglais par les responsables palestiniens à l’usage du monde occidental. Les 93 ans de la « maudite Déclaration Balfour » – selon la formulation dans ces médias – commémorés début novembre, ont donné l’occasion aux médias palestiniens de donner leur interprétation de ce document britannique qui promettait au Peuple juif un Foyer National en Palestine, des deux côtés du Jourdain.

Sur ce point, d’ailleurs, Fatah et Hamas sont d’accord sur le sens à donner à ce document: « Le Sionisme est un plan élaboré par les Européens pour se débarrasser du poids de la présence juive sur leur continent, même si ce fut aux dépens d’un autre peuple, et la Déclaration Balfour fut l’une des principales mesures de ce plan. » C’est ce qui s’est dit lors d’un colloque sur ce thème organisé au début du mois de novembre par l’Office palestinien de la « Culture », situé à Tulkarem.

Le numéro deux du Hamas à Gaza, Mahmoud A-Zahar, a surenchéri en enlevant le verni de l’antisionisme pour laisser transparaître l’antisémitisme palestinien : « Les Juifs ont été chassés d’Europe car ils ont trahi tous les pays qui les avaient accueillis, ils les avaient pillés de leurs richesses et les avaient corrompus ». Rajoutant : « Et bientôt, il en sera de même de Palestine. Ils en seront chassés à cause de leur crimes ».

Il est une constante dans les médias palestiniens de nier tout lien historique ancien entre le Peuple juif et la Terre d’Israël, et de lier le sionisme uniquement à une volonté européenne de se débarrasser de la présence juive. Ainsi, il est plus aisé à la propagande palestinienne de présenter les Arabes palestiniens comme les victimes à la fois des Juifs et de l’Occident. La dernière « fantaisie » de l’Autorité Palestinienne en ce domaine a été de nier tout lien historique ou religieux entre les Juifs et le Kotel (Mur Occidental), ce qui provoque actuellement des réactions non seulement en Israël mais aussi dans le monde juif en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *