ONU: nouvelle résolution anti-israélienne

L’instance onusienne connue sous le nom de « Conseil des droits de l’homme » a approuvé le rapport Goldstone, qui met Israël sur un pied d’égalité avec le Hamas. En effet, le magistrat Richard Goldstone, qui a donné son nom à ce rapport, accuse Israël de crimes de guerres, au même titre que l’organisation fondamentaliste du Hamas.

25 votants ont approuvé la résolution, contre 11 abstentions. Seuls 6, dont les États-Unis, ont voté contre. La France et la Grande-Bretagne ont refusé de participer.

Les résultats ne représentent une surprise pour personne, le groupe arabe, qui prend fait et cause pour le Hamas en toute circonstance étant largement représenté dans le Conseil dit des droits de l’homme. Avec l’Organisation de la conférence islamique (OCI) et les non-alignés, ils y sont majoritaires, de sorte que tout vote qui vise Israël est joué d’avance.

L’ambassadeur d’Israël a bien tenté, dans un discours de la dernière chance, d’expliquer qu’une telle victoire attribuée au terrorisme ne ferait que renforcer les actes de violence contre le monde libre partout dans le monde, le résultat du vote n’en a pas été plus nuancé.

Les organisations terroristes de Hamas et de l’AP se sont déclarées satisfaites. Elles n’ont pas été outrées, de se faire accuser de crimes, qui font partie intégrante de leurs chartes respectives, et qui les ont projetés sur le devant de la scène internationale.

La prochaine démarche de cet acharnement contre Israël orchestré par Glodstone et le Hamas pourrait bien être l’Assemblée générale de l’ONU et son Conseil de sécurité. Celui-ci serait en mesure de saisir le Procureur de la cour pénale internationale.

En attendant, on attend les résultats des enquêtes exigées sur le terrain aussi bien d’Israël que des terroristes. Cette démarche, si elle est effectuée, pourrait s’exposer alors au veto américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *