Lien entre la mort de Daniel Pearl et l’attentat de Karachi ?

Les journalistes, et d’autres personnes évidement, semblent complètement perdre les pédales. Comment peut-on penser que la décapitation par des terroristes islamistes de Daniel Pearl puissent être due à de l’argent ? Ou lié à l’Attentat de Karachi

Il est incroyable et complètement insolent, de croire que cet attentat n’était pas due à des causes anti-juives, fascistes, terroristes, antisémites et anti-occidentales. Pourquoi ?

Si vous savez parler Arabe et avez le coeur solide, aller revoir tout simplement la vidéo, filmée par ses bourreaux. Vous la trouverez sur internet, et nous avons choisi de ne pas poster le lien dans notre article afin de ne pas encourager ou fournir des images délicates.

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que Daniel Pearl est mort parce que il était juif, et aussi américain.

Au moment de son enlèvement, Daniel Pearl travaillait pour le Wall Street Journal en tant que responsable du bureau de l’Asie du Sud basé à Bombay en Inde. Il est allé au Pakistan pour enquêter sur les liens supposés entre Richard Reid (surnommé le « shoe bomber ») et Al-Qaïda. Il fut décapité à la main par ses ravisseurs.

En juillet 2002, Ahmed Omar Saïd Cheikh, un anglais d’origine pakistanaise, fut condamné à mort par pendaison pour l’enlèvement et le meurtre de Pearl. En mars 2007, lors d’une audience militaire à huis clos au centre de détention de Guantanamo Bay à Cuba, Khalid Cheikh Mohammed a dit qu’il avait lui-même décapité et découpé avec ses propres mains le corps de Pearl.

Revenir sur une réalité, nier l’antisémitisme qui a conduit à la mort de Daniel Pearl, que soit à la suite de l’audition d’Omar Cheikh, ou à la suite d’un autre évènement, relève d’une forme de négationnisme déplorable, incroyable, honteux.

Journalistes, médias, personnalités publics ou juridiques, vous laisser embrigader dans un raisonnement ayant pour seul fondement une audition menant à l’authentification d’mails envoyés à l’époque par les ravisseurs aux autorités américaines. Bien que parmi les conditions posées à la libération de l’otage figurait l’exécution du contrat signée en 1990 avec les Etats-Unis portant sur la livraison d’avions F-16 ou à défaut le « remboursement avec intérêt du paiement effectué par le Pakistan pour les avions », le meurtre de Daniel Pearl, et pas d’un autre ressortissant américain, est bel et bien islamiste et raciste.

Il n’y a donc pas de quoi définitivement mettre à mal la thèse islamiste, privilégiée par le prédécesseur de Marc Trévidic, le juge Jean-Louis Bruguière.

Ressaisissez vous tous et demandez-vous pourquoi Daniel Pearl et pas un autre ressortissant US…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *