Mohammed Morsi élu président de l’Égypte

Allez lire la presse de ces derniers jours, et vous comprendrez que Mohammed Morsi a été élu président de l’Égypte, la puissante Égypte. Malgré les discours provocateurs précédent son élection, de nombreux médias se laissent avoir par les propos de Mohammed Morsi après son élection. Pourtant, avant le premier tour, concurrencé à sa gauche par l’islamiste modéré Aboul Fotouh, l’homme a fait campagne sur les valeurs d’un islam politique dur, promettant l’application de la loi islamique et pourfendant systématiquement Israël.

Mais le discours a été édulcoré lors de l’entre-deux-tours pour recueillir les voix des libéraux révolutionnaires, des islamistes modérés et surtout rassurer les puissances occidentales.

Et même si il est sois-disant modéré, qu’est ce qui lui empêche de faire la guerre sans pour autant y engager l’Égypte elle même, et déranger ainsi profondément le pouvoir militaire égyptien, anti-islamiste par construction ?

Comment ?
Tout simplement en utilisant des armes de destruction massives… que sont les Frères Musulmans, le Hamas et Al-Qaïda. A eux trois, réunis de la Bande de Gaza à Eilat, ils peuvent déclencher un guerre incontrôlable et dévastatrice de la part d’Israël, et a raison.

Et qui en sera le fautif ? Et bien Israël évidement, car l’Egypte en tant que nation n’aura rien fait puisque ce sont ses bras armés officieux qui auront allumés les mèches.

Que les occidentaux et le reste du monde comprenne bien que qu’il va se passer, et surtout que personne ne se fasse d’illusion: l’axe du mal a de beaux jours devant lui. Coltiné à La Syrie, l’Iran et la Libye, il va se renforcer avec la Tunisie, l’Egypte, le Liban, la Somalie, et d’autres encore car la panarabisme n’en est qu’a ses débuts.

A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *