Lockerbie: la Libye avait promis un accueil « discret » pour Megrahi

La Libye s’était engagée à ce que l’accueil d’Abdelbaset al-Megrahi, le Libyen condamné pour l’attentat de Lockerbie et libéré jeudi par l’Ecosse, soit « discret », a affirmé lundi le ministre écossais de la Justice, Kenny MacAskill.

« Des assurances avaient été données qu’un retour serait traité de manière discrète et sensible », a déclaré M. MacAskill, en défendant devant le parlement écossais sa décision de le libérer pour raisons de santé.

Megrahi, 57 ans, atteint d’un cancer de la prostate en phase terminale et qui n’aurait plus que trois mois à vivre, avait été reçu triomphalement à Tripoli par des centaines de personnes, agitant des drapeaux libyens et écossais.

Cette réception avait suscité les réactions indignées de la Grande-Bretagne et des États-Unis, le président américain Barack Obama le jugeant « tout à fait répréhensible ». Un porte-parole de la Maison Blanche avait auparavant évoqué un spectacle « scandaleux et dégoûtant ».

Megrahi avait été condamné en 2001 à la prison à vie avec une peine de sûreté de 27 ans pour l’explosion d’un avion de la Pan Am le 21 décembre 1988 au-dessus du village écossais de Lockerbie, tuant 270 personnes.

1 comment for “Lockerbie: la Libye avait promis un accueil « discret » pour Megrahi

  1. Luke
    26 août 2009 at 13 h 31 min

    Le fait qu’ils soit accueilli en pop star est insupportable pour tous les occidentaux défenseurs des valeurs universelles de liberté et de paix.

    Je n’ose même pas imaginer la déception des familles victimes de cet attentat. Ce terroriste a-t-il eu pitié une seule seconde? Pourquoi ne pas le laisser purger sa peine jusqu’à son dernier jour? En plus, il est reçu dans son pays comme une pop star, c’est choquant!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *