La LICRA dénonce fermement France 2

Le journal télévisé de France 2 a présenté des images insoutenables de Gaza en omettant de préciser à la fois à l’écran et oralement qu’il s’agissait d’images d’archives datant de 2005.

Ce n’est pas la première fois que France Télévisions commet ce genre d’erreur qui a tendance à devenir une habitude.

Les simples excuses présentées par Élise Lucet au journal de 13 heures du mardi 6 janvier ne sauraient suffire en elles-mêmes car le mal est fait et bien fait dans un contexte tendu où les atteintes aux biens et aux personnes juives se multiplient dans notre pays.

La LICRA demande au Président de France Télévisions et à sa directrice de l’information Arlette Chabot de prendre des sanctions exemplaires et de le faire savoir faute de quoi nous considérerons qu’à la rédaction de France Télévisions sévissent en toute connaissance de cause des personnes malveillantes.

1 comment for “La LICRA dénonce fermement France 2

  1. Christian Bitard
    8 janvier 2009 at 14 h 16 min

    On se demande en quoi cela concerne une association qui se Ligue Contre le Racisme et l’Antisémitisme.

    Cela dit, je crois que les morts que l’on peut voir sur ce reportage tourné au Liban en 2006 (je me permets de corriger votre information) (et vous avez raison, ndlr) sont les mêmes que ceux d’aujourd’hui à Gaza, ils ont été tués de la même façon par les mêmes armes et leur assassin est le même aussi : où est la désinformation ? Il faut bien chercher. (Donc effectuez ce travail préliminaire de recherche et vous comprendrez que Hamas = Hezbollah = Iran = Syrie ce qui terrorise les populations libanaises, iraniennes, syriennes et surtout palestiniennes, ndlr)

    Toutefois, si les agitateurs de la LICRA voulaient des images réelles et non pas « fictives », pourquoi n’ont-ils pas fait pression sur Israël afin de laisser passer les journalistes à Gaza. Ils auraient pu nous ramener de « vraies » images. (Car de nombreux journalistes à l’époque de la dernière Guerre du Liban ont allègrement aidé les terroristes du Hezbollah dans le guidage des missiles sur des cibles civiles israéliennes, en total mépris des conventions internationales (tant journalistiques que de politique internationale), ce qui a légitimement contraint l’armée israelienne à ne pas renouveler les erreurs qui ont contribuer à renforcer la mouvance terroriste dans la région, ndlr)

    Mais là, comme par hasard, de LICRA point je ne vois. (La LICRA, et je me permets de corriger votre information, n’est pas une agence de presse, ndlr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *