Liban : A six semaines des élections législatives, un documentaire peut tout changer

Une vidéo particulièrement intéressante, qui retrace l’histoire du général Michel Aoun et qui passe au peigne fin son parcours, ses agissements et sa politique suicidaire, vient d’être réalisée et mise en ligne sur Youtube. A quelques semaines des législatives du 7 juin, ce documentaire constituerait une pièce à conviction pour envoyer le général Aoun en prison, pour haute trahison, ou du moins pour le sortir définitivement du paysage politique. A sa place, d’autres hommes dignes de ce nom se seraient tirés une balle dans la tête. Mais la lâcheté du général qui l’a poussé à s’enfuir le premier, en octobre 1990, l’en empêche !

Ce documentaire d’une heure et quart, réalisé par « Zemma & Lemma Films », intitulé « The Michel Aoun Project – 1988-2009 », retrace le parcours du Général depuis sa nomination à la tête du gouvernement intérimaire, en 1988, en passant par sa première guerre de libération, perdue contre l’occupation syrienne ; puis sa seconde guerre suicidaire contre les Forces libanaises et le réduit chrétien, seule enclave libre du Liban ; suivie par sa défaite et sa fuite en France après l’invasion syrienne du réduit ; pour s’achever sur son retour au Liban en 2005 grâce à un accord conclu avec la Syrie, Damas l’ayant utilisé, depuis, pour couvrir le Hezbollah…

La vidéo s’attarde sur le penchant dictatorial du Général qui se permet d’insulter ses adversaires, de faire taire les journalistes, de menacer les médias et de qualifier les Libanais de « moutons ». Le documentaire explique comment le général sert la stratégie syrienne et iranienne, et couvre la politique du Hezbollah depuis son retour d’exil (2005). Il a assuré la couverture au Hezbollah en 2006 grâce à son document d’entente avec le Hezbollah en février 2006 (quelques mois avant la guerre de juillet-août). La vidéo souligne comment Aoun et ses partisans ont paralysé le pays entre décembre 2006 et juin 2008, comment ils ont justifié les assassinats politiques et innocenté les assassins présumés, comment ils ont contribué aux émeutes et autres violences en janvier 2007… Comment son parcours s’est poursuivi avec ses visites à Téhéran et à Damas, et comment il a tourné la page avec l’occupant en oubliant ses partisans disparus dans les geôles de ses nouveaux alliés… En un mot, le documentaire montre un général suicidaire qui n’a pas de place au Parlement. La vidéo s’adresse essentiellement aux électeurs libanais, puisqu’elle est en arabe. Il convient de la voir et revoir par tous pour comprendre l’enjeu du prochain scrutin et pour voter en connaissance de cause…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *