Le Caire: attaque manquée contre une synagogue

L’explosion d’une bombe artisanale, faite de bombonnes de gaz, visait la principale synagogue du centre-ville du Caire dimanche matin. Un homme est rentré dans l’édifice en face de la synagogue tôt dans la matinée. Soudain, il a jeté une mallette contenant la bombe sur le l’édifice religieux depuis la fenêtre du quatrième étage.

Les quatre bombonnes de gaz que contenait la mallette étaient attachées à une bouteille d’acide sulfurique, qui devait déclencher l’explosion de celles-ci au moment de l’impact. Le sac a échoué sur le trottoir devant la synagogue et a brièvement pris feu, avant de s’éteindre sans faire de victimes ni endommagé la synagogue. L’individu, qui a quitté en hâte les lieux, est actuellement recherché par la police.

Encore des signes d’hostilité

La communauté juive d’Égypte, autrefois très prospère, a quitté le pays dans sa quasi-totalité il y a 50 ans, au début des hostilités entre l’Égypte et Israël. Le traité de paix signé en 1979 n’exclut pas une certaine hostilité envers Israël, et les clichés antisémites sont largement répandus en Égypte. Au cours des années 1990, l’insurrection – réprimée – de groupes islamistes avait engendré quelques attaques terroristes au Caire et dans la Vallée du Nil, ainsi que des tentatives d’attaques contre des étrangers.

Un adolescent français avait ainsi été tué en février 2009 lors d’une explosion provoquée par un engin artisanal dans un marché touristique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *