La Ligue arabe solidaire du président soudanais

Le Conseil de la Ligue arabe est «très troublé» par la décision de la CPI de délivrer un mandat d’arrêt contre le président soudanais Omar el-Béchir, dont elle est «solidaire», a déclaré mercredi au Caire le secrétaire général de l’organisation panarabe, Amr Moussa.

«Le Conseil de la Ligue arabe a été très troublé par le mandat d’arrêt (…) et exprime sa solidarité avec le président Béchir», a indiqué M. Moussa, qui lisait une déclaration publiée à l’issue d’une réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires étrangères.

Le Conseil a exprimé son «regret quant à l’incapacité du Conseil de sécurité des Nations unies de reporter la décision prise par la CPI», a ajouté M. Moussa lors d’une conférence de presse.

«C’est un développement grave qui n’a pas tenu compte de l’immunité des chefs d’États qui figure dans la Convention de Vienne de 1961», a-t-il dit.

Il a ajouté que la CPI, par sa décision, avait «négligé les efforts des pays arabes et africains pour parvenir à la justice et la paix au Soudan».

La situation est «dangereuse», compte tenu de «la répercussion que pourrait avoir la décision de la CPI sur la stabilité et sur le processus de reconstruction du Soudan, que ce soit à travers les efforts de paix entre le sud et le nord ou au Darfour».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *