Les Gazaouis sortent du silence

Les membres d’une famille palestinienne de la bande de Gaza, dont la ferme a été transformée en « forteresse » du Hamas, ont déclaré publiquement qu’ils n’avaient pas pu empêcher le mouvement islamiste de s’abriter derrière des boucliers humains.

Ils ont affirmé au journal officiel de l’Autorité palestinienne, Al-Hayat al-Jadida (الحياة الجديدة), que pendant des années le Hamas s’était servi de leurs terres et de leur maison pour en faire des installations militaires d’où le groupe terroriste tirait des roquettes, creusait des tunnels et stockait des armes. Ceux qui tentaient de s’opposer aux méthodes du Hamas écopaient d’une balle dans la jambe, ont-ils ajouté.

L’organisation « Palestinian Media Watch » a repris les informations du journal datant du 27 janvier, dans lequel il est écrit : « La famille Abd Rabbo (ياسر عبد ربه) a gardé le silence tandis que les miliciens du Hamas transformaient leur ferme en forteresse. Elle attend désormais l’aide promise par le mouvement depuis qu’Israël a bombardé la ferme ne laissant que des ruines. »

Selon le même rapport, la colline sur laquelle vit la famille Abd Rabbo donne sur la ville de Sderot, faisant du lieu une position militaire idéale pour le Hamas.

Les membres de la famille Abd Rabbo ont insisté sur le fait qu’ils n’étaient pas affiliés au groupe islamiste et qu’ils restaient fidèles au parti du Fatah. Ils précisent néanmoins leur incapacité à empêcher des groupes armés à investir leur quartier pendant la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *