Une femme doit servir son mari comme une servante: elle ne peut pas être son égale.

Ci-dessous des extraits d’une émission télévisée où intervient le religieux égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée le 22 mars 2009 sur Al-Nas.

Voir les extraits télévisés sous-titrés en anglais sur MEMRI TV.

« Imaginez une femme adorant une idole. »

Al-Masri: « Dès qu’ils entendent le pas du père dans l’escalier, les enfants doivent se réjouir du retour de leur papa à la maison, et tout le monde doit l’accueillir chaleureusement. C’est le rôle de la mère aussi. Elle devrait dire: « Mes chéris, papa va rentrer à deux heures, et nous devons lui souhaiter la bienvenue. » Une demi-heure plus tôt environ, la mère doit s’arrêter de cuisiner, se débarrasser de l’oignon, de l’ail et du reste. Elle devrait se changer, se parfumer et s’assurer que les enfants portent des vêtements propres. Dès que le père frappe sur la porte, ses enfants doivent le recevoir avec des sourires et le serrer dans leurs bras.

En rentrant, le père a besoin de se remettre des problèmes du travail. Il revient d’un lieu où il y a des intrigues, de la concurrence, de la jalousie. Vous savez quel genre de problèmes on rencontre. Quand il rentre, les enfants devraient lui faire un bon accueil. Il devrait trouver la maison rangée, le repas prêt, la vie merveilleuse, sa femme souriante… La vie est belle… Les femmes occidentales – pas occidentales, japonaises – placent leurs maris sur un piédestal. Imaginez une femme qui adorerait une idole. Voilà comment elles traitent leurs maris. »

« L’épouse ne peut pas être l’égale du mari. »

« Quand le mari quitte la maison le matin, elle prépare les enfants et descend les escaliers avec eux. Ils descendent lui dire au revoir, l’embrasser et lui souhaiter une bonne journée. Quand il revient, ils devraient tous être là pour l’accueillir. L’épouse devrait lui servir son repas comme si elle était sa servante. […] Comme je vous l’ai dit 100 000 000 000 fois – et je continuerai à le répéter jusqu’à mon dernier souffle – la force d’une femme réside dans sa faiblesse. Plus vous vous montrerez faible avec votre mari, plus vous serez forte face à lui. Un mari ne veut pas vivre avec un autre mari. Il veut une épouse, il veut une femme à la maison. Ok ? Deux hommes ne peuvent pas vivre ensemble. C’est inconcevable. L’épouse ne peut pas être l’égale du mari. Elle ne peut pas dire: « Je suis juste comme toi. » Elle ne peut pas élever la voix contre lui. Cela ne sied pas à une femme. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *