L’échec d’un tir expérimental aurait fait 20 morts en Syrie

La Syrie sait garder ses secrets et c’est grâce à « l’indiscrétion » de l’agence de presse japonaise Kyodo que le monde a pu enfin être informé d’un grave incident qui se serait produit sur le sol syrien il y a deux mois.

Lors d’un lancement expérimental de missiles Scuds, réalisé en mai 2009 par la Syrie avec la coopération de la Corée du Nord et de l’Iran, l’un des engins aurait dévié de sa trajectoire et se serait abattu dans un marché du nord de la Syrie, près de la frontière turque, tuant sur place 20 personnes et en blessant de nombreuses autres. De leur côté, les forces militaires auraient ratissé le secteur pour recueillir les débris du missile.

Ce n’est pas le premier accident de ce genre signalé par la presse. En septembre 2007, le Jane’s Magazine rapportait que 15 officiers syriens et des douzaines d’ingénieurs iraniens avaient trouvé la mort deux mois plus tôt dans un accident provoqué par des armes chimiques. L’explosion s’était produite, d’après le journal, dans une usine d’Alep.

Le magazine britannique avait précisé que la Syrie donnait comme cause officielle de cet accident une vague de chaleur dans le pays alors que la déflagration avait eu lieu à 4h30 du matin. Et il avait également indiqué que le site où l’accident avait eu lieu était le produit d’une coopération entre la Syrie et l’Iran.

Un autre incident avait en outre été signalé par la presse il y a quatre ans, c’est-à-dire en juin 2005: lors du lancement expérimental de trois missiles scuds, depuis le Nord de la Syrie, près d’Alep, l’un d’entre eux avait atterri accidentellement en Turquie sans causer apparemment de dégâts. L’armée locale avait alors indiqué que des débris avaient été retrouvés dans deux villages agricoles du sud de la province de Hatay. A l’époque, d’après un représentant officiel du gouvernement turc, la Syrie avait assuré qu’il ne s’agissait que d’un accident survenu lors d’un entraînement militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *