Deux poids, deux mesures…

Au Sri-Lanka, au moins 74 Tigres tamouls, dont 25 enfants, ont été tués dans un (seul) bombardement de l’armée régulière sur l’un des derniers bastions encore aux mains des rebelles indépendantistes. Une centaine de civils auraient également été blessés.

Une guerre civile opposant le gouvernement central et l’organisation des Tigres Tamouls de libération de l’Eelam tamoul prit de l’ampleur à compter de 1983. Mais, prenant en compte les évènements d’avant la guerre proprement dite, elle a causé la mort de plus de 100 000 personnes depuis 1972 (soit cinq fois moins que le conflit israélo-palestinien à la même date); ce conflit a connu une trêve entre 2002 et 2005, mais les affrontements et les attentats ont repris depuis la fin 2005. De nouveaux affrontements entre le Gouvernement et le LTTE (depuis août 2007) sont toujours en cours. La plupart des Tamouls résident en Europe, en Scandinavie, en Australie, aux États-Unis et au Canada ; 15 % des Tamouls habitent dans les régions du Sud (à majorité cingalaise), surtout autour des grandes villes comme Colombo, Kandy et Galle.

Pourquoi personne ne manifeste dans les rues de Paris, Londres ou New York ? Pourquoi la communauté internationale n’effectue pas de pressions à l’encontre du gouvernement Sri Lankais ? Pourquoi dit-on qu’Israël gouverne les médias, alors qu’en constatant l’inaction internationale sur quelques exemple (Sri-Lanka, Soudan, Russie/Tchétchénie etc…), on en conclue qu’Israel se débrouille pitoyablement par rapport aux média, notamment à propos du conflit israélo-palestinien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *