Ahmadinejad parle devant une salle à moitié vide…

Plusieurs délégations, dont celles de la France, du Canada et des États-Unis, ont quitté mercredi soir la salle de l’Assemblée générale de l’ONU afin de protester contre le discours du président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Il a accusé l’État d’Israël de mener des « politiques inhumaines » dans les territoires palestiniens. Il a surtout proféré un discours complétement antisémite et digne de la théorie de complot du Protocole des Sages de Sion: « Il n’est plus acceptable qu’une petite minorité domine la politique, l’économie et la culture dans une large partie du monde grâce à ses réseaux sophistiqués, instaure une nouvelle forme d’esclavage et nuise à la réputation d’autres nations, y compris des nations européennes et des États-Unis, afin d’atteindre ses objectifs racistes ».

Selon les images diffusées sur la chaîne CNN, la salle de l’Assemblée générale était plus qu’à moitié vide pendant le discours du chef d’État iranien.

Dans le texte de son intervention, diffusé avant qu’il ne monte à la tribune, Ahmadinejad ne mentionne pas le programme nucléaire iranien, que l’Occident soupçonne d’avoir une portée militaire. Il a de plus ajouté que « les glorieuses élections démocratiques en Iran ont ouvert un nouveau chapitre pour notre pays ».

Il y accuse en revanche les forces armées étrangères en Irak et en Afghanistan de répandre « la guerre, les tueries, l’agression, la terreur et l’intimidation » au Moyen-Orient.

Seule consolation de la soirée, la petite phrase du président russe Dmitri Medvedev, en évoquant le dossier du nucléaire iranien ce mercredi soir, qui a déclaré que  »les sanctions sont rarement productives mais, dans certains cas, elles sont inévitables ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *