Quand le ministre iranien de la défense est un terroriste recherché par Interpol…

Le ministre de la Défense iranien désigné, Ahmad Vahidi, est recherché depuis 2007 par Interpol pour son implication présumée dans l’attentat contre un bâtiment abritant plusieurs associations et organisations juives (dont l’Association mutuelle israélite argentine AMIA), qui avait fait 85 morts en 1994 en Argentine, a déclaré vendredi le procureur argentin Alberto Nisman.

« Vahidi est non seulement sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la justice argentine, mais il est aussi l’une de ces personnes dont la recherche fait l’objet d’une priorité maximale, approuvée par Interpol lors d’un vote à la majorité de ses membres en Assemblée générale au Maroc en novembre 2007 », a déclaré à la presse M. Nisman.

« Une telle nomination serait extrêmement grave, vu que Ahmad Vahidi est, en tant qu’ancien chef du groupe spécial Al Qouds, très impliqué dans l’attentat contre le siège de l’AMIA », a ajouté le procureur.

Interpol avait annoncé dès mars 2007 qu’elle allait émettre des avis de recherche internationaux en vue de l’extradition de cinq dirigeants iraniens, dont M. Vahidi, et un Libanais accusés par la justice argentine d’avoir joué un rôle dans l’attentat contre l’AMIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *