Moubarak : Netanyahou «ruine les chances de paix »

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a demandé lors de son discours dimanche que les Palestiniens reconnaissent Israël en tant qu’État juif. Selon le président égyptien Hosni Moubarak, cette exigence « ruine les chances de paix. » Moubarak a ajouté que « ni l’Égypte ni aucun autre pays arabe ne soutiendra l’approche de Netanyahou. ».

La Syrie a elle aussi réagit au discours du Premier ministre israélien à l’université Bar-Ilan. Le journal gouvernemental, Tishrin, a comparé la politique israélienne à l’égard des Palestiniens à l’ancien régime d’Apartheid d’Afrique du Sud.

Dans un éditorial, le journal clame que la seule intention de Netanyahou est d’isoler les Palestiniens dans des zones délimitées à l’image des Noirs d’Afrique du Sud.

Dans son discours de dimanche soir, Netanyahou n’a pas mentionné la question du Golan mais a déclaré qu’il souhaitait rencontrer tous les dirigeants arabes pour faire la paix. Dans cette perspective, il s’est dit « prêt à se rendre à Damas, Riyad, Beyrouth… »

Samedi dernier, George Mitchell, l’envoyé au Proche Orient de Barack Obama, a déclaré que la Syrie devrait jouer un rôle majeur dans la région. L’homme de confiance d’Obama était en visite en Israël, la semaine dernière, pour inverser le refroidissement des relations israélo-américaines.

Présent également à Damas, il a déclaré que les États-Unis et la Syrie partageaient l’obligation de « créer les conditions pour permettre une reprise des négociations rapidement et avec succès ». Ses propos ont été repris par les médias syriens après un entretien de 90 minutes avec le président Bashar el-Assad.

George Mitchell est la première personnalité américaine de haut-rang à se rendre à Damas, depuis le rappel de l’ambassadeur américain en 2005.

1 comment for “Moubarak : Netanyahou «ruine les chances de paix »

  1. Luke
    26 août 2009 at 13 h 41 min

    Il dit un peu de la merde Moubarak !

    Comment le fait que les palestiniens reconnaissent l’État d’Israël comme état juif peu nuire à la paix ? Bien au contraire, la reconnaissance mutuelle est le préambule obligatoire à toute discussion de paix.

    La vrai raison est que les pays arabes veulent d’une paix factice, le temps que les palestiniens et autres arabes israéliens prennent démographiquement le dessus sur les juifs, et à ce moment là, ils auront leur paix: c’est à dire la destruction de l’État juif en tant que tel.

    Car ne nous leurrons pas, ce qui les gêne tous autant qu’ils sont, c’est d’avoir un pays juifs à leur coté. Pourtant, personne au monde ne vient contester le caractère musulman des 22 pays environnant, alors un seul état juif, tout petit, minuscule c’est déjà trop pour eux.

    A méditer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *