Qui a éliminé Mahmoud al-Mabhouh à Dubaï ?

Depuis l’élimination à Dubaï, le 20 janvier dernier, d’un chef terroriste du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh, les spéculations vont bon train et on cherche toujours à savoir qui sont les auteurs de l’attentat, qui a été, il faut le dire, parfaitement orchestré et réalisé par un commando visiblement bien rodé pour ce genre de tâches. Mais pour l’instant, malgré les accusations ou les insinuations fusant de toutes parts, personne n’a pu prouver que le Mossad avait une part de responsabilité dans cette exécution.

Si certains pensent qu’Israël est mêlé à cette affaire, c’est que Mabhouh est notamment responsable de l’enlèvement et de l’assassinat de deux soldats de Tsahal, Ilan Saadoun et Avi Sasportas z’l, qui ont disparu lors de la première Intifada.

Dans une conférence de presse donnée à Dubaï, le chef de la police locale a tenu à préciser qu’il y avait 11 personnes dans le commando qui a tué Mabhouh. Six d’entre elles auraient un passeport britannique, trois un passeport irlandais (dont une femme) et les autres se présenteraient comme des citoyens allemands ou français.

De l’avis du délégué de la police, il n’y aurait pas de ressortissants irlandais parmi les suspects et il s’agirait plutôt pour lui d’agents israéliens du Mossad qui ont tenu ainsi à dissimuler leur véritable identité.

Toujours d’après la police de Dubaï, les événements se seraient déroulés de la façon suivante: 11 « tueurs à gages » se seraient chargés de l’exécution du terroriste et se seraient immédiatement enfuis. Ils auraient à présent la police à leurs trousses.

De leur côté, comme le signale le Daily Telegraph, les chefs du Renseignement britannique auraient salué la compétence de la police de Dubaï qui a diffusé les enregistrements filmés pris par des caméras de sécurité, permettant de suivre nettement l’élimination du terroriste. Certains responsables du gouvernement britannique penseraient d’ailleurs, comme la police de Dubaï, que les propriétaires des passeports irlandais sont en fait des agents du Mossad.

Les deux seuls suspects arrêtés pour l’instant, dans cette affaire, seraient des Palestiniens extradés par la Jordanie vers Dubaï. L’un d’entre eux serait un membre des services de sécurité palestiniens. Cette information aurait déjà entraîné de nouvelles tensions entre le Hamas et le Fatah, dont les relations, on le sait, ne sont pas excellentes. Le Hamas a tout de suite réagi en affirmant que « l’Autorité palestinienne était associée au crime ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *