L’AP honore ses « martyrs »

Le discours des leaders palestiniens change, on le sait, en fonction de leur auditoire. Et l’Autorité Palestinienne, considérée comme la référence pour le dialogue israélo-palestinien, semble ne pas échapper à cette règle.

A présent, on apprend par le Jérusalem Post que l’AP compte attribuer à des douzaines de rues de localités arabes de Judée-Samarie les noms de « détenus sécuritaires » impliqués dans des attentats meurtriers contre des Israéliens ou ayant mené des attaques terroristes. Cette information aurait été communiquée mercredi par un haut responsable de l’AP, Issa Qaraqi.

Ce dernier, chargé récemment du dossier des prisonniers dans le cabinet de Salaam Fayad, a précisé que les rues porteraient les noms d’au moins cent Palestiniens ayant purgé des peines de 20 ans ou plus dans les prisons israéliennes.

Qaraqi serait également le directeur du « Club des prisonniers palestiniens », dont le siège se trouve à Bethléem, qui défend les détenus et dénonce les « violations » israéliennes des droits de l’homme.

Cette décision n’a pas encore entérinée officiellement mais elle devrait l’être dès la semaine prochaine. Et d’expliquer: « Il s’agit des droits légitimes des Palestiniens. Nous avons l’honneur et le devoir de respecter nos prisonniers en reconnaissance de leurs sacrifices et de leurs longs séjours dans les prisons israéliennes ».

Il faut préciser que de nombreuses rues de villes ou de villages arabes de Judée-Samarie portent déjà les noms de « martyrs » palestiniens tués lors d’affrontements avec les forces de sécurité israéliennes au cours des dernières décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *