Juifs de Jérusalem-Est: Dehors !

Tout le monde exige d’Israël de cesser d’installer des Juifs dans certaines parties de la ville de Jérusalem, parce qu’ils sont juifs évidement, car peu importe les transactions immobilières (privées). Après les États-Unis, voici que l’Union Européenne, la France et la Russie mais aussi l’Allemagne, lancent des appels pressants à Israël « pour stopper sans délai toute construction juive dans la partie orientale de Jérusalem ». Moscou exige « un arrêt immédiat des travaux dans l’Hôtel Sheperd », pourtant situé sur un terrain privé et acquis le plus légalement du monde par le mécène juif Irwin Moskovitz. Au nom de l’UE, le ministre suédois des Affaires Étrangères accuse Israël de « violer le droit international », de « provocation », et se dit « inquiet des destructions et expulsions pratiquées par les Israéliens » (à l’encontre des Palestiniens, bien-entendu). En France, le ministre français des Affaires Étrangères, Bernard Kouchner, a convoqué l’ambassadeur israélien à Paris, Daniel Shek, pour lui faire part « de la désapprobation de la France quant à la construction juive dans cette zone de la capitale ». La réaction la plus étonnante est cependant venue d’Allemagne, où la Présidente de la Commission parlementaires des Affaires Étrangères a déclaré : « Le souhait d’Israël de vivre à l’intérieur de frontières sûres et défendables va de pair avec la création de deux États. Si Israël poursuit la construction de colonies, y compris dans Jérusalem, il court à sa perte comme État démocratique » !!!

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou avait déjà fait savoir « qu’Israël n’accepterait aucun diktat de qui que ce soit concernant Jérusalem ». Au ministère des Affaires Étrangères, on réagit avec colère à ses différents appels : « Jérusalem est la capitale unifiée de l’État d’Israël, et les Juifs peuvent y habiter où bon leur semble, comme ils vivent au Cap, à Moscou ou à New York. Personne ne nous interdira d’installer des Juifs à certains endroits de notre capitale ! »

Ce mardi soir, le vice-ministre israélien des Affaires Étrangères, Dany Ayalon, a tenu à mettre les choses au point : « Israël a agi et agira en fonction de ses intérêts nationaux, et tout particulièrement lorsqu’il s’agit de Jérusalem. Nos droits sur Jérusalem, et notamment celui de la développer, sont incontestables et ne seront pas négociables ».

Elie Ishaï, ministre de l’Intérieur, a déclaré « qu’Israël continuera à construire à Jérusalem comme la conscience juive le lui demande, car il n’est la filiale d’aucun pays étranger ».

Le ministre de la technologie, Prof. Daniel Hershkovitz, Président de « Habayit Hayehoudi », appelle à « repousser toutes les pressions internationales », indiquant « que celui qui veut aujourd’hui empêcher Israël de construire à Sheikh Jarrah à Jérusalem, exigera demain d’Israël de ne plus construire à Sheikh Munis en plein Tel-Aviv ».

Il semble que sur cette question, la classe politique israélienne dans sa majorité, est en accord avec les positions du gouvernement.

1 comment for “Juifs de Jérusalem-Est: Dehors !

  1. Leroidavid
    28 juillet 2009 at 13 h 59 min

    Ce déferlement de critiques anti-israéliennes hystériques prouve que la haine raciste anti-juive se porte bien dans les chanceleries occidentales…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *