Le Hamas exige que les fonds destinés à la reconstruction de Gaza lui soient versés

Par Chawki Freïha

Depuis dimanche soir, le premier ministre démis, Ismaël Haniyeh, a revendiqué la victoire à Gaza, affirmant qu’il s’agissait d’une victoire populaire dans une tentative d’empêcher les autres factions palestiniennes, partenaires du Hamas, de lui disputer la victoire.

Mais ce faisant, Haniyeh offre la victoire au peuple palestinien, sans doute pour se faire pardonner. La population qui a servi de chair à canon ne semble pas comprendre la politique suicidaire du Hamas et a du mal à reconnaitre une victoire, elle qui a été saignée à blanc, avec près de 1300 morts, 5300 blessés et des pertes matérielles de plus de 1,6 milliard de dollars. Ainsi, Haniyeh, comme l’avait fait Hassan Nasrallah en 2006 après avoir provoqué la destruction du Liban, tente aujourd’hui de transformer son demi-succès en victoire.

Dans cette même optique, Mahmoud Ahmadinedjad, le président iranien, a adressé ses félicitations aux palestiniens et à sa résistance pour leur victoire face aux sionistes. Désormais, la guerre qui s’est arrêtée à Gaza, doit se poursuivre par médias interposés, chaque camp revendiquant sa victoire. Le Hamas, fort de sa résistance et de ses appuis syrien, iranien et qatari (et de sa réhabilitation à Doha), réclame déjà que les aides promises au sommet du Koweït (un milliard de dollars offerts par l’Arabie, et 500 millions par le Koweït), soient versés directement au gouvernement Haniyeh à Gaza, et non pas à travers un mécanisme international qui devrait être mis en place, impliquant la Banque Mondiale, les pays donateurs et l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas. Le Hamas rejette cette perspective et tente d’imposer son propre point de vue, partant du fait que « celui qui détient l’argent détient le pouvoir ». Si la guerre s’arrête à ce stade, il ne fait pas de doute qu’elle est profitable au Hamas.

Un haut responsable du bureau politique du Hamas à Damas, Sami Khatar, a indiqué ce jeudi que le mouvement islamiste n’avait pas l’intention de négocier avec le Fatah et que toutes les contributions destinées à la reconstruction de la Bande de Gaza devaient être versées directement au Hamas.

1 comment for “Le Hamas exige que les fonds destinés à la reconstruction de Gaza lui soient versés

  1. Jacbos
    21 janvier 2009 at 18 h 55 min

    Si le MILLARD de £ est versé au Hamas, dans un an, la guerre peut revenir !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *