Quand des enfants anglais étudient le Coran… ou comment apprendre à tuer et amputer.

Un documentaire de la BBC affirme que certaines écoles coraniques expliquent à leurs élèves les procédures d’amputations sur les voleurs et les méthodes d’exécution concernant les hommes reconnus coupables d’homosexualité.

Comment amputer les mains et les pieds des voleurs, quelle est la meilleure méthode d’exécution pour punir un homme reconnu coupable d’homosexualité… Ces leçons sur la charia sont le programme de près de 5000 jeunes de 6 à 18 ans au Royaume-Uni, révèle un documentaire de la BBC. Cet épisode du magazine d’investigation Panorama, diffusé lundi soir, a découvert que 40 écoles coraniques appartenant au réseau Saudi Students Clubs and Schools in the UK and Ireland, enseignent le strict cursus national saoudien en utilisant des manuels qui versent parfois dans l’antisémitisme ou l’homophobie et qui n’hésitent pas à aborder les aspects les plus durs de la charia.

Les établissements du Saudi Students Clubs and Schools dispensent des cours de religion le soir et le week-end. Panorama a découvert qu’un manuel destiné aux écoliers de 6 ans leur explique que ceux qui ne croient pas en l’Islam sont voués au «feu de l’enfer» après la mort. Un autre livre, à l’attention des élèves de 15 ans , détaille les châtiments prévus dans la charia. L’ouvrage stipule que les voleurs ont «leur main tranchée au premier délit et leur pied au second». Le manuel comporte à côté de ces explications des schémas indiquant à quels endroits du corps les amputations doivent avoir lieu. Une autre section discute des différents moyens d’exécutions prévus pour les homosexuels : lapidation, bûcher, chute du haut d’une falaise. Les manuels qu’a pu consulter la BBC comptent aussi des passages antisémites. L’un demande aux élèves de lister les qualités «répréhensibles des juifs». Un autre prétend que les juifs ont été maudits par dieu et ressemblent à des singes et à des cochons. Un troisième explique que les sionistes veulent établir la domination du monde par les juifs.

L’ambassade saoudienne dément tout lien. Pourtant, les enquêteurs de Panorama affirment que Saudi Students Clubs and Schools est lié au gouvernement saoudien. Un des bâtiments abritant un établissement dans l’ouest de Londres appartient, selon la BBC, au gouvernement saoudien. Le directeur du réseau éducatif a expliqué au journaliste que l’association dépendait du bureau culturel saoudien. Des affirmations qui ne sont pas du goût de l’Arabie saoudite. «Toutes les activités d’enseignement qui peuvent avoir lieu au sein de la communauté musulmane britannique ne sont ni affiliées ni soutenues par l’ambassade saoudienne», affirme dans un communiqué la représentation diplomatique. Interrogé par la BBC, l’ambassadeur saoudien a souligné qu’il était trompeur de sortir ces extraits de leçons et des passages du Coran de leur contexte historique, linguistique et culturel.

Face aux questions que soulève son enquête, Panorama a interrogé le ministre britannique de l’Éducation. «Je ne souhaite pas intervenir dans les décisions du gouvernement saoudien qui organise son propre système d’éducation mais je reste persuadé que du matériel pédagogique antisémite, quel qu’il soit, ne peut être utilisé dans les écoles anglaises», a confié Michael Gove. Le ministre a ajouté que l’Ofsted, l’organisme britannique chargé de l’inspection des établissements scolaires, lui adresserait bientôt un rapport sur les moyens possibles pour mieux contrôler les écoles du dimanche et du soir. Jusqu’à présent, l’Ofsted n’est pas habilitée à les inspecter. La question des mécanismes de contrôle est d’autant plus importante que David Cameron veut laisser le droit aux parents d’élèves, à des enseignants ou à des organisations caritatives le droit de gérer des écoles libres.

L’antisémitisme en Angleterre

Les gouvernements britanniques successifs ont depuis longtemps tablé sur une application extrême de la liberté d’expression pour barrer la route à la radicalisation de l’Islam. Les autorités se rendent compte aujourd’hui, mais beaucoup trop tard, qu’ils se sont lourdement trompés. La démocratie a été – là-bas aussi – utilisée par la plupart des responsables religieux pour promouvoir les idées de l’Islam conquérant et faire l’éloge du terrorisme.

La BBC, dans son émission « Panorama », révèle cette semaine une étude réalisée dans les quelque 40 écoles coraniques britanniques qui fonctionnent le week-end. Elle montre que l’enseignement dispensé apprend aux jeunes « que l’Islam est supérieur à toutes les autres religions », qu’il fait l’éloge des sanctions prévues par la Sharia (loi coranique) mais surtout, qu’il diffuse des idées antisémites aux élèves. Le documentaire montre comment les maîtres enseignent aux jeunes « que les Sionistes tentent de dominer le monde et de créer une planète juive ethniquement pure »!! Ces arguments sont tout droit puisés dans les tristement célèbres « Protocole des Sages de Sion », pamphlet antisémite de la fin du 19e siècle, qui après avoir fait des ravages en Europe est devenu un best-seller dans les pays arabo-musulmans. Par ailleurs, les élèves reçoivent un livre qui contient entre autre une liste de tous les « défauts juifs qu’il faut dénoncer ».

Interpellé à ce sujet, le ministère de l’Éducation a avoué « que le gouvernement britannique ne supervisait aujourd’hui que partiellement ce genre d’écoles de week-end », et a annoncé « qu’il chercherait activement des moyens de contrôler ce qui s’enseigne dans ce genre de structures »! La BBC révèle aussi que ce réseau scolaire qui englobe quelque 5000 jeunes de 6 à 18 ans, dispense le programme scolaire officiel..de l’Arabie Saoudite, et bénéficie d’un financement de la part d’une organisation saoudienne qui subventionne les « Écoles et Clubs saoudiens en Grande-Bretagne et en Irlande ».
L’ambassade d’Arabie Saoudite à Londres n’a pas officiellement réagi, mais la chaîne de télévision affirme qu’elle est directement liée à ce réseau scolaire, bien qu’elle dise avoir reçu une lettre de l’ambassadeur « niant tout lien entre l’ambassade et ces établissements ».

1 comment for “Quand des enfants anglais étudient le Coran… ou comment apprendre à tuer et amputer.

  1. Sam
    18 juin 2015 at 15 h 35 min

    Accusation grave et objectivité non conforme (Il faut vérifier ce que vous dites. L’accusation est basée sur des faits stylisés dont de nombreux témoins et preuves les accompagnant, authentifiés pour le besoin de cet article, peuvent témoigner. Donc non-grave, simplement juste, réel. Et concernant l’objectivité, il n’y a pas de doute. Faites-donc attention à ne pas fourvoyer l’objectivité d’un article sous prétexte qu’elle ne relate que des faits, une vérité simple et connue. L’objectivité n’est pas le pendant de votre politiquement correct).
    Je suis dépité de voir autant d’imbécillité sur ce site…
    (Avez-vous lu en entier ce site ? et surtout, l’avez-vous compris ? Nous en doutons.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *