Comment battre sa femme ?

Extraits d’un sermon de l’ouléma égyptien Galal Al-Khatib, diffusé sur la chaîne télévisée Al-Rahma le 24 décembre 2008.

« La désobéissance, c’est de quitter la maison sans la permission de son époux, de refuser de lui obéir au lit, de lui parler impoliment ou de faire le contraire de ce qu’il aime »

Galal Al-Khatib: « L’un des droits du mari est de corriger sa femme si elle se montre désobéissante. Que signifie le terme ‘désobéissance’ ? La désobéissance, c’est de quitter la maison sans la permission de son époux, de refuser de lui obéir au lit, de lui parler impoliment ou de faire le contraire de ce qu’il aime. Ce sont là différentes formes de désobéissance. La loi religieuse a établi plusieurs mesures visant à discipliner une épouse désobéissante. Ces mesures doivent être suivies dans l’ordre. On ne peut passer directement à la troisième mesure, sans avoir tout essayé avec la seconde, et on ne peut passer à la deuxième sans avoir tout essayé avec la première. L’ordre doit être respecté.

La première mesure visant à corriger une femme désobéissante consiste à lui faire des remontrances. Le mari doit lui parler gentiment, évoquer Dieu et lui rappeler que si elle souhaite aller au Paradis, elle doit lui obéir. Il doit lui dire qu’en contentant son mari, elle contente Dieu et que ses droits [à lui] passent avant ceux de ses parents [à elle].

(…)

Si les remontrances ne suffisent pas, la mesure suivante est l’éviction. Certains disent qu’il convient d’interdire [à l’épouse] son lit [au mari], tandis que d’autres disent qu’il doit éviter d’avoir des rapports sexuels avec elle, mais je ne suis pas d’accord avec ce dernier point de vue, parce que les relations sexuelles sont l’un des droits du mari. Comment pourrait-il la corriger en se privant lui-même de sexe ? Il suffit qu’il évite de lui sourire ou de lui parler gentiment, qu’il se montre froid à son égard, mais il a le droit d’avoir des rapports avec elle, même pendant l’éviction. »

« (…) les coups doivent être légers et il faut éviter le visage ou les endroits sensibles, car cela pourrait causer des fractures ou des cicatrices qui gâteraient sa beauté (…) »

« Bon. Il a essayé les remontrances, il a essayé l’éviction – rien n’y fait. Ses émotions [à elle] sont engourdies et elle se dit: bon débarras. Quelle est la mesure suivante ? « … battez-les. » Les coups. Le prophète Mahomet a dit que les coups doivent être légers et qu’il faut éviter le visage ou les endroits sensibles, car cela pourrait causer des fractures ou des cicatrices qui gâteraient sa beauté, que ce soit sur le visage ou n’importe quelle autre partie du corps. Les coups qui provoquent effusions de sang, fractures, cicatrices, une marque noire sur la peau ou tout autre marque visible, sont proscrits.

Comment administrer les coups ? Cela peut être une tape légère sur l’épaule, ou un pincement pas si léger que ça, ou la pousser doucement. Il doit lui faire comprendre qu’il souhaite la corriger et qu’elle le mécontente. C’est comme de dire: ‘Aucune mesure qui ne marche avec les personnes sensibles ne marche avec toi. Une parole suffirait avec n’importe quelle femme aux mœurs élevées mais avec toi, les mots ne servent à rien.’ Puis il tente une nouvelle stratégie, sollicitant sa féminité et ses émotions, en lui faisant comprendre qu’il ne la désire pas et ne l’aime pas. Et si cela ne marche pas, il lui dit: ‘Avec toi j’ai atteint le niveau qui ne sied qu’aux personnes inhumaines – le niveau des coups.' »

« Les coups sont l’un des châtiments de la loi religieuse » « Les coups sont l’un des châtiments de la loi religieuse. A qui administre-t-on des coups ? Les vierges coupables d’adultère, hommes et femmes, sont battus pour être corrigés. Qui d’autre est battu ? Une personne coupable d’un outrage condamnée à recevoir des coups par le juge. Qui d’autre est battu ? Quelqu’un qui a commis un crime. En battant sa femme, un homme lui transmet [le message suivant]: ‘Tu as commis un péché grave qui mérite des coups.' »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *