Autorité Palestinienne: No, we can’t !

Un sondage publié cette semaine montre que les Arabes de l’AP sont réticents à accorder des droits aux Juifs ou Chrétiens qui vivraient dans les régions qu’ils veulent voir intégrées dans les frontières de l’Etat palestinien. Un sondage réalisé par l’AWRAD (Centre de recherches et de développement du monde arabe) auprès de 1 200 résidents arabes de la Judée, la Samarie et la bande de Gaza dévoile que ces derniers estiment que Jérusalem ne devrait pas être partagée avec les Juifs et Chrétiens.

Interrogés à quel point ils sont d’accord avec la déclaration du président américain Barack Obama que “Jérusalem devrait être un foyer sûr et durable pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans”, moins de 17 % ont répondu approuvé cette affirmation. 17 % ont déclaré “plus ou moins approuver”. Plus de 42 % affirment désapprouver la déclaration d’Obama et 17 % “plus ou moins désapprouver.”

Plus de 45 % des Arabes interrogés repoussent également une autre déclaration du président Obama qui a appelé le monde arabe à rejeter la violence et le meurtre comme moyens de combat. 22 % n’ont pas daigné répondre, et le reste a affirmé être d’accord ou “plus ou moins approuver” la déclaration.

Le sondage montre que les Arabes de l’AP n’attendaient rien de positif du discours d’Obama au monde arabe, prononcé au début du mois de juin. Ils sont nombreux à estimer que la visite d’Obama dans la région ne fait que renforcer Israël et augmenter les restrictions imposées à la bande de Gaza. Les Arabes estiment que cette visite ne peut promouvoir le processus de paix. Seuls 14,2 % des Arabes interrogés pensent qu’Obama est sérieux lorsqu’il appelle à la création d’un Etat palestinien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *