Attentat contre la synagogue de Toulouse

Un véhicule enflammé a été lancé contre le portail d’une synagogue de Toulouse lundi 5 janvier 2009, dans la soirée, a-t-on appris auprès de la préfecture de Haute-Garonne. Les dégâts matériels sont limités et personne n’a été blessé.

L’agression s’est produite vers 21h40 alors que le rabbin donnait un cours dans la synagogue située dans la partie résidentielle du quartier de Bagatelle, a précisé au téléphone la directrice de cabinet du préfet de région Midi-Pyrénées, Anne-Gaëlle Baudouin.

Le véhicule apparemment incendié avec un cocktail Molotov a été projeté contre le portail métallique qui a résisté à l’assaut et n’a été que noirci. La police et les pompiers ont été alertés.

La police a trouvé un deuxième véhicule près du premier qui contenait encore trois cocktails Molotov qui n’avaient pas été enflammés, selon la préfecture. Le parquet devrait confier l’enquête au Service régional de la police judiciaire (SRPJ).

Un pompier intervenu sur place a confirmé qu’une voiture brûlée se trouvait dans la rue mais a refusé de fournir davantage de détails.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a dénoncé dans un communiqué une « agression manifestement antisémite », y voyant la conséquence des tensions engendrées par le débat sur l’offensive israélienne contre le Hamas dans la Bande de Gaza.

La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a reçu lundi soir les présidents du Conseil français du culte musulman (CFCM) et du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), ainsi que les responsables des services de police et de gendarmerie. Elle a appelé chacun à « préserver l’unité nationale » lundi afin d’éviter que le conflit israélo-palestinien n’ait des répercussions en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *