Le monde du Tennis soutient Sha’har Peer contre la discrimination

L’Israélienne Shahar Peer s’est vu refuser un visa d’entrée aux Emirats arabes unis pour disputer le tournoi de Dubaï qui a débuté dimanche. «Nous sommes profondément déçus. Mlle Peer et sa famille sont très choquées par cette décision et l’impact qu’elle a sur sa vie professionnelle et personnelle», a affirmé le président du circuit féminin WTA, Larry Scott, dans un communiqué.

Shahar Peer, 48e joueuse mondiale, n’a pas souhaité faire de commentaire. En début d’année un de ses matches, à Auckland en Nouvelle-Zélande, avait été perturbé par des protestations de spectateurs contre l’offensive militaire israélienne à Gaza. «Je ne suis pas le gouvernement d’Israël et je ne représente pas Israël au niveau politique», avait alors déclaré Peer, 21 ans. L’année dernière, elle avait été, à Doha, la première joueuse israélienne à participer à une compétition organisée dans un pays du Golfe.

La haine anti-israélienne a une nouvelle fois contaminé le monde sportif, avec l’interdiction faite à la tenniswoman israélienne Sha’har Peer de fouler le sol des Emirats Arabes Unis pour participer à un tournoi en simple et double de Dubaï comptant pour le WTA (Woman Tennis Association). Elle a ainsi du prendre l’avion de Thaïlande, lieu du précédent tournoi (Pataya), et revenir en Israël. La Fédération Israélienne de Tennis a écrit une lettre de protestation à la WTA. Cette dernière a réagi de manière ferme, par la voix de son Président, Larry Scott, se disant « très déçu que Peer n’ait pas obtenu de visa pour Dubaï, alors qu’elle était qualifiée. Nous avions prévenu les organisateurs que Peer était qualifiée pour ce tournoi ». Pour cette année, après d’intenses discussions, la WTA a maintenu le Tournoi de Dubaï, entre autre à la demande de Shahar Peer elle-même, mais Scott a rajouté « qu’un pays qui accueille un tournoi n’a pas le droit de refuser ainsi l’entrée à une sportive pour des raisons politiques, et que la prochaine fois, ce sera différent : la WTA étudiera la possibilité d’annuler le Tournoi de Dubaï 2010 en cas de récidive ».

Pour le moment, la WTA versera déjà des indemnités à Peer, qui aurait pu améliorer son classement mondial grâce à ce tournoi. A son arrivée à l’aéroport Ben Gourion, la jeune israélienne s’est dit « très déçue», car il s’agissait pour elle « de l’un des tournois les plus importants de l’année », et « qu’elle risquait de perdre des points précieux dans le classement mondial » où elle est maintenant 45e grâce aux point engrangés au Tournoi de Pataya. Petite consolation pour Shahar Peer, les vedettes du tennis féminin mondial lui manifestent leur soutien, à l’image de la française Amélie Mauresmo, la serbe Ana Ivanovic, ou l’américaine Vénus Williams, qui a déclaré « toutes les sportives soutiennent Peer, car c’est une sportive, et ce sont des choses qui sont inacceptables ». La russe Elena Dementieva, 4e joueuse mondiale, s’est également dit « choquée par ce que subit son amie», et « se souvient avec tristesse des manifestations hostiles d’une partie du public envers Shahar Peer lors du dernier Tournoi d’Auckland en Nouvelle-Zélande ». En attendant c’est tout de même la victime de ce boycott inadmissible qui se trouve lésée, et les instances sportives mondiales n’ont toujours pas pris la décision de principe de sanctionner sévèrement les pays qui interdisent régulièrement la participation d’équipes ou de sportifs israéliens sur leur sol.

La question n’est donc pas de savoir si Peer a été exclut de Dubaï parce qu’elle est israélienne, mais de savoir si tel aurait été le cas si elle n’était pas juive (arabe israélienne par exemple). Après les incidents racistes en Turquie (Basket Ball), sous-médiatisés, et cet incident, encore sous-médiatisé, une autre question de plus en plus brulante se pose: comment auraient régit les médias et les instances internationales si les israéliens et les autorités israéliennes (tant sportives que politiques) réagissent de manière identique que leurs homologues arabes ?

La manipulation va plus loin lorsque Dubaï s’explique. En effet, les organisateurs du tournoi de tennis féminin de Dubaï affirment avoir interdit la participation de la joueuse israélienne afin d’éviter un boycott total de la compétition: « La sensibilité de l’opinion publique reste forte au Proche-Orient et nous pensons que la présence de Mlle Peer aurait été vécue comme une agression par nos supporters qui ont regardé en direct à la télévision l’offensive contre Gaza », a déclaré le directeur du tournoi dans un communiqué.

3 comments for “Le monde du Tennis soutient Sha’har Peer contre la discrimination

  1. Luke
    17 février 2009 at 17 h 41 min

    Ce la montre encore une fois de plus que la haine anti juive fait partie intégrante du paysage socio-politique des pays de cette région du globe.

    C’est vraiment triste pour le Sport. On descend bien bas.

    Et évidement tout le monde occidental s’en fout!!

    Vive les lâches!

  2. Tony
    18 février 2009 at 7 h 37 min

    lol, c’est quand même moins lâche que d utiliser des armes sophistiquées pour massacrer 400 enfants, c’est ça la vrai lâcheté et tu as raison le monde occidentale s’en fou de ce massacre, après en découle l’affaire Peer: fallait s’y attendre et c’est pas nouveau ça a toujours été comme ça.

  3. Luke
    22 février 2009 at 12 h 18 min

    @Tony

    Vos allégations sont partiellement fausses et partiellement déformées, ce qui les rend inacceptable au regard impartial de l’objectivité:

    « (..)utiliser des armes sophistiquées pour massacrer 400 enfants(…) »

    Tsahal s’est lancé dans une offensive armée contre le mouvement terroriste palestiniens du Hamas. Mouvement que le monde occidental qualifie d’hautement infréquentable car islamiste radical et prônant la destruction d’Israël et des Juifs en général et ouvertement anti-occidental (donc anti ce que vous êtes un peu quand même mon cher Tony…)

    Cette riposte clairement violente avait uniquement pour but de faire cesser les tirs de roquettes sur le sud d’Israël qui durent depuis 8 ans environ et qui empêchent la population civile de vivre normalement (1,5 millions d’habitants).

    Tsahal n’avait aucune volonté de tuer des populations civiles et encore moins des enfants. La preuve en est que ces populations recevaient des messages radio, des tracts, des sms, des coups de téléphone particuliers, qui les prévenaient des attaques et leur demandaient expressément de quitter les lieux de combat.

    L’armée israelienne est certes puissante, moderne et bien armée mais elle a fait preuve d’une certaine humanité qu’aucune armée au monde n’a eu jusqu’à présent. Que ce soit en Irak, en Afghanistan, en Tchétchénie, au Soudan, en Afrique centrale, etc, les armées puissantes et modernes telles que les armées américaines, anglaises, françaises, italiennes, espagnoles, russes et j’en passe n’ont jamais eu recours à ce genre de technique de prévention lors des attaques militaires.

    Le fait maintenant qu’il y ait eu des mort civils et de surcroit des enfants est bien entendu révoltant mais cela est uniquement du fait du Hamas qui se sert des civils comme bouclier humain afin d’alimenter les médias en horreurs et ainsi faire peser la balance médiatique en leur faveur. Car garder bien en mémoire que ces terroristes aiment la mort et la recherche avec bien plus de force et de vigueur qu’un trader avide de profits à Wall Street.

    Le monde sait maintenant que le Hamas tient la population de Gaza en otage et se sert des maigres ressources financières pour s’armer au lieu de mettre en place des systèmes administratif, et humanitaires destiné à faire vivre la population.

    Oui, les Gazaouis sont une population qui souffre,
    Oui, des civils sont morts lors de cette guerre et c’est très moches,
    Oui, ils ont le droit de vivre en liberté et en sécurité comme tout le monde,
    Oui, vous êtes une victime des médias, qui empruntent des raccourcis dangereux et n’hésitent pas à tronquer la réalité pour paraitre bien aux yeux d’une certaine population anti-israélienne.
    Oui, vous l’affichez par la votre ignorance et c’est affligeant.

    Comme vous le voyez, votre phrase qui peut paraitre simple aux premiers abords est lourde de sens, de sous entendus et de contre-vérités.
    Ainsi, votre affirmation apparait comme partiellement fausse et comme partiellement déformée.

    Aussi, je vous engage à vous renseigner un peu plus sur l’histoire de cette région, ainsi que sur ses composantes et principalement sur les mouvements tels que le Hezbollah, le Hamas, le FPLP et consorts. Documentez vous un peu plus et ensuite vous pourrez éventuellement vous faire un avis qui sera bien plus nuancé, plus pertinent et plus objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *