Le Hamas vole sept tonnes d’explosifs

Des responsables de l’ONU ont révélé mardi soir que le Hamas s’était approprié sept tonnes d’armes et de bombes tirées par Tsahal et n’ayant pas complètement explosé. Ces pièces d’artillerie étaient stockées dans des entrepôts de l’ONU dans la bande de Gaza pour être détruites de façon contrôlée par des artificiers. De hauts gradés de l’organisation internationale se sont dits indignés et ont exigé la restitution des armes.

A l’issue de l’opération “Plomb durci”, les terroristes du Hamas et les responsables de l’ONU ont récupéré d’immenses quantités d’armes et de munitions n’ayant pas explosé. L’ONU a fait garder l’entrepôt où ont été rassemblés ces pièces d’artillerie par des hommes des “forces de sécurité” du Hamas. Des représentants de l’UNRWA ont examiné les armes et une délégation d’artificiers de l’ONU devait arriver dans la bande de Gaza pour les faire exploser de façon contrôlée. Mais il y a deux jours, les hommes de l’ONU ont découvert que les armes avaient disparu. Les “policiers” du Hamas qui devaient les garder se sont également volatilisés.

Le Hamas a apparemment pensé qu’il serait possible de recycler ces armes et d’utiliser les obus n’ayant pas encore explosé. L’organisation terroriste n’a pas encore réagi officiellement, mais des sources du Hamas ont affirmé qu’il était fort probable que les hommes de la branche armée aient décidé de faire usage de cette manne.

Des responsables officiels de l’ONU ont indiqué qu’ils essayaient de découvrir où les armes avaient disparu. En Israël, on accuse le Hamas d’être responsable de ce vol.

Un porte-parole de l’ONU à Jérusalem, Richard Miron, a confié à la BBC que l’ONU “essayait de récupérer les armes.” Et d’ajouter : “Il est clair qu’elles sont très dangereuses et doivent être détruites dans les règles.”

Une équipe d’artificiers de l’ONU se trouve dans la bande de Gaza depuis la fin de l’opération ”Plomb durci” pour détruire les armes. Il y a deux semaines elle a reçu l’autorisation de se rendre dans l’entrepôt où elle a découvert plus de sept tonnes d’explosifs, dont trois bombes d’une tonne chacune et huit charges plus petites mais encore utilisables. Les armes comprenaient également une grande quantité d’obus 155 mm et des bombes au phosphore.

La BBC a affirmé que les artificiers de l’ONU attendaient que Tsahal les autorise à faire entrer dans la bande de Gaza du matériel professionnel permettant de neutraliser les pièces d’artillerie. Les hommes de l’ONU ont besoin entre autre d’explosifs permettant de détruire les bombes entreposées sur les lieux. D’après la presse anglaise, les artificiers attendent également que Tsahal leur permettent de procéder aux explosions contrôlées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *