Découverte d’une cache d’armes du Hezbollah

La FINUL (Force intérimaire des Nations-Unies au Liban) a découvert une vingtaine de roquettes Katushya dans un village libanais proche de la frontière avec Israël.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une intensification des activités de l’organisation onusienne dans le sud du Liban afin de découvrir des caches d’armes du Hezbollah dans les villages du sud du pays des Cèdres, a récemment appris l’Etat hébreu.

Les roquettes découvertes par les casques bleus étaient prêtes au lancement.

La FINUL est présente au Liban comme le prévoit la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU établie après la Seconde guerre du Liban en 2006.

Les opérations de la FINUL dans les villages libanais constituaient un point de contentieux entre l’organisation de l’ONU et Israël. Selon l’Etat hébreu, les forces onusiennes ont échoué ces trois dernières à empêcher l’accumulation d’armes par le Hezbollah car la FINUL se refusait à fouiller les villages du sud du pays. Jusqu’à maintenant, elle effectuait ses recherches avec l’aide de l’armée dans des zones ouvertes.

Tsahal est persuadé que le mouvement chiite libanais a déployé la plupart de ses forces et de son armement – dont des roquettes Katushya – dans les maisons des villages du sud du pays.

Selon les informations qu’a reçues Israël, la FINUL a également réussi récemment à contrecarrer des attaques planifiées contre son propre personnel.

L’intensification des activités de la FINUL s’inscrit dans un contexte d’inquiétude en Israël. En effet, l’Etat hébreu redoute une attaque du Hezbollah le long de sa frontière nord pour venger l’assassinat du chef militaire du groupe libanais Imad Mughniyeh à Damas l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *